mercredi 11 avril 2012

Hoi An

Après le luxe, notre deuxième semaine ensemble se fera en sac à dos mais pour gagner du temps, nous organisons ces 6 jours avec une agence locale. La coordination des transports est nécessaire ici car les temps de parcours sont très longs. Il faut compter 30 à 40 km/h de moyenne. Pour rejoindre Hoi An, au centre, à partir de Mui Ne, il faut prévoir 17h de bus et 5h de plus pour Hué. Nous prenons une autre option plus rapide, retour en mini-bus sur Saigon (4h30) et vol intérieur jusque Danang. Ensuite, re-minibus jusque Hoi An.
 

Hoi An est une très jolie ville aux anciennes maisons basses. Patrimoine mondial de l'Unesco, cette ville a été un haut lieu du commerce au 15°S. C'est là que sont arrivés les premiers chinois, traversant la mer pour venir y chercher la soie. Hoi An a ensuite connu l'arrivée des japonais et des européens qui en ont fait une importante étape de la route maritime de la soie.


Des ruelles pleines de charme éclairées le soir par des lampions, des maisons de marchands d'époque, des temples d’influence chinoise,... Hoi An est très sympathique et se laisse découvrir avec plaisir à vélo.


La région du centre nous fera aussi découvrir de nouvelles saveurs, les spécialités  sont différentes que dans le reste du pays. Une fois de plus délicieux.



Quand l'encens est entièrement brûlé, la prière s’exhausse.

Maison des congrégations chinoises


La vie de la rue... les écoles colorées

et les marchandes de rue.

En vélo dans les rues piétonnes.

Symbole de la ville, le pont japonais.


Spectacle de danses traditionnelles en rue

L'autre plaisir de Hoi An commence à la tombée de la nuit.

En noir et blanc pour le plaisir

Nouvelle voie? Le Bouddha de l'avenir ou de la chance.




A proximité, nous découvrons My Son, ancienne capitale religieuse des Cham. Cette minorité du sud a autrefois été un peuple important. La quasi-totalité du sud du Vietnam constituait d'ailleurs le Royaume Champa à la même époque que l'empire Khmer au Cambodge. Peuple guerrier des mers, ils étaient piètres guerriers de la terre et n'ont pu résister aux différentes attaques des Khmers d'abord et ensuite des Vietnamiens. Réduite à portion congrue, c'est en 1482 qu'ils cessèrent d'exister en tant que Royaume et furent annexés au Vietnam. 

Si le tiers de la population Cham d'aujourd'hui est musulmane comme à Chau Doc (Mékong), la grande majorité reste indouiste comme l'étaient ses rois . A l'époque faste du Royaume, les rois construisaient en pleine forêt, un ensemble de sanctuaires en brique rouge. Le site a été très fortement endommagés par les bombe américaines. Il reste quelques beaux bâtiments mais c'est surtout l'atmosphère des lieux, entourés par la brume et les arbres humides que l'on gardera en mémoire.



Certains bombardements ont remodelé les reliefs et fait s'envoler la terre tellement haut qu'elle recouvre des sites entiers.


Pour plus de photos et d'histoires, allez sur la galerie photo... en cliquant ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire