vendredi 6 avril 2012

Ho Chi Min - Saigon - Phan thiet

C'est toujours le nom de l'ancienne capitale du Vietnam du sud que l'on utilise ici... Saigon, nom qui résonne pour beaucoup d'entre-nous.


Après la victoire des Vietcongs venant du nord, la ville fut rebaptisée Ho Chi Min Ville, du nom du leader nordiste du même nom. Père du peuple, il était surnommé l'oncle Ho.


On nous disait Saigon terrible... mais on a connu vraiment pire. Du coup, on la trouve assez calme cette capitale économique du pays. Le plus frappant, c'est le niveau économique de la ville et du pays en comparaison avec le Cambodge. Mais aussi frappant car ici, c'est le règne du marché libre dans un pays communiste... 

Nous  limitons notre passage dans la ville à deux nuits avec principalement la visite du musée de la guerre, le reste sera peut-être pour plus tard... 

Musée de la guerre... ancienne appellation: Musée des atrocités américaines

Très souvent vu dans les films, cet hélicoptère transporteur de troupes est un des symboles de cette terrible guerre.

 Pas de photos intérieures du musée, pas par interdiction mais parce que le cœur n'y était pas. C'est sans doute le musée de la guerre le plu cru que nous ayons vu. Rien n'est épargné. Une salle en particulier est forte. Elle concerne les conséquences de millions de litre de pesticide et autres défoliants de Monsanto utilisés par les USA pendant la guerre. Ces produits ont provoqué un nombre incroyable de malformations de nouveaux-nés. La réalité est pourtant là. Quelques jours auparavant, nous avions croisé une personne avec un visage complètement déformé et très impressionnant. Nous comprenons aujourd'hui pourquoi...

Nous continuons notre ballade dans la ville.

 


Encore une capitale "mobylette"... mais plus ordonnée que d'autres que nous avons visitées.

Ancien palais présidentiel du Vietnam du sud, il est maintenant appelé palais de la réunification.

Plat national: le Pho Bo (soupe de nouille au boeuf) Un délice servit du petit-déjeuner au souper.
N'étant pas très bien logés à Saigon, nous décidons de quitter les lieux dès le lendemain matin à l'aube. Réservation de bus, recherche d'un point de chute proche de Mui Ne plus au nord (vous saurez pourquoi dans le prochain post). Nous voulons être cool quelques jours, autant l'être en bord de mer. Tout s'organise très vite. Dès 6h du mat, décollage tout bagage et béquilles devant pour monter dans le bus pour Phan Thiet.

A mi chemin (4h30 de route au programme), horreur, nous nous rendons compte que nous avons oublié nos passeports dans notre infâme guesthouse. LE seul truc à ne pas perdre est perdu! Coups de fil du chauffeur à l'agence qui appelle l’hôtel qui appelle, etc... Nos passeports devraient nous suivre dans le prochain bus de nuit et nous devrions les récupérer le lendemain à 7h à Mui Ne.

15 km  de taxi pour être sûr d'être à l'heure et pour découvrir que les passeports ne sont pas là. Re-téléphone, les passeports ont encore été oubliés à Saigon. L’hôtesse de l'agence a été super sympa en prenant tout en charge personnellement: récupérés dans le bus suivant, elle nous les a ramenés à notre hôtel à Phan Thiet où elle habite. OUF.

Pas beaucoup d'intérêt à Pan Thiet, juste un hôtel cool avec petite piscine, on profite.

Au supermarché du coin, on trouve de tout. A gauche des abats, au centre de la grenouille et à droite des larves... Bon appétit!

Nous n'arrivons pas souvent à les photographier car nous les voyons souvent quand nous sommes en bus. Des dizaines de monuments du travail, à la gloire du communisme, à l'effigie d'Ho Chi Min sont présents. 


Pour plus de photos et d'histoires, allez sur la galerie photo... en cliquant ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire